Orpailleur rouge 2012: vin québécois séducteur à 12%

par Alex Atman -

Erreur à ne pas faire en dégustant un vin québécois...

Le sous-estimer avant même d'y avoir mis le nez.

Il faut penser autrement. Le temps est révolu ou les vins rouges du Québec étaient acides et râpeux. Aujourd'hui, notre terroir parle haut et fort. Nous avons de quoi être fier des cépages développés pour affronter notre climat rude. Évidemment, on ne compétitionne pas avec les Merlot, les Cabernet et les Zinfandel du nouveau monde. On ne parle pas de ménage à trois. Ici la dégustation est solitaire, voir même singulière.

L'Orpailleur

Probablement le vignoble le plus connu au Québec, l'Orpailleur a planté ses premières vignes à Dunham en 1982. Depuis plus de 30 ans, il nous offre des produits de grande qualité. Dans l'Orpailleur rouge, on utilise en majorité du Frontenac, un cépage très résistant au froid. Il est reconnu pour ses notes de cerises, de prunes et de petits fruits. 

La dégustation

Légèrement poivré au nez, le vin est d'une belle fraicheur. En bouche on a l'impression de manger une grosse poignée de groseilles gorgés de soleil. Le vin offre une belle extraction de fruits rouges avec une douce finale aigrelette. L'Orpailleur rouge a définitivement une personnalité unique avec un fort pouvoir de séduction.

Laissez-vous tenter! 

- Alex