Super A, Double IPA, Brasserie Auval

Super A, Double IPA, Brasserie Auval

par Alex Atman

Un magistral merci à Morgan de la Pourvoirie d'avoir mis cette bière au frette pour nos humbles bouches de fastres. 

 

Ça fait du sens qu'elle s'appelle la Super A, parce que quand j'ai pris la première gorgée, j'ai trouvé ça tellement super que je me suis extasié:

Aaaaaaaaaaaaaaaah! 

Son nom est comme la réaction naturelle du buveur ébahi devant tant de beauté. 

C'est pas compliqué, je suis sans mot, mais comme je dois écrire des trucs, sinon ça serait plate, bin je vais quand même me forcer un peu.

Cette Double IPA ne joue pas la carte de l'amertume mordante, bien au contraire. L'amertume est douce et élégante. La bière se construit sur la concentration des arômes induits par la forte concentration en houblon. Les saveurs sont enjôleuses. Je perçois des fruits mures et bien juteux. Définitivement de la mangue, de l'orange et de la pêche et sur une fine ligne de résine. La texture est presque lactée, soyeuse comme pas deux et la verdure reste en arrière plan. Une magnificence!

Je ne rentrerai pas dans le jeu des comparaisons, mais je peux dire avec assurance que la Super A se retrouve dans les ligues Majeures avec un grand «M». Parce qu'avec un petit «m» ça peut nous confuser avec les ligues mineures tsé! Pis c'est clairement pas mineur ce chef d'oeuvre là! C'est super Majeur! 

C'est super de penser que la meilleure IPA de la Galaxie soit peut-être gaspésienne. 

Etk moi j'le pense.

Merci Morgan d'avoir gardé cette bouteille bien au froid pour moi!

Co-créateur de La Décapsule, ce méchant macaque est maniaque de grosses IPA américaines qu'il brasse d'ailleurs constamment dans son garage.