Des bières vieillies, c'est pas cave...

Des bières vieillies, c'est pas cave...

par Alex Atman

Photo credit: Makak Productions © 2013.

Je n'ai jamais été un gars très patient. J'ai quelques fois réussi à me mettre de côté quelques bouteilles de mes vins d'orges ou stouts impériales, mais je n'ai jamais passé le cap des trois ans. À tous les coups, je décapsulais la dernière bouteille avec culpabilité, m'imaginant dès la première gorgée la bière extraordinaire qu'elle aurait pu devenir avec quelques années de plus. Après des échecs à répétitions pour mettre sur pieds ma cave à bière, j'ai décidé d'en faire ma résolution 2013. Au coût d'une longue thérapie, je vais apprendre à reporter la satisfaction.

Photo credit: Makak Productions © 2013.

Je commence donc modestement ma cave à bière en suivant ces quelques règles d'or qui, je l'espère, m'éviteront un rechute retentissante.

1- Choisir des bières fortes qui supportent bien le vieillissement (belges, vins d'orge, stouts impériales, idéalement des bières sur lie)

2- Acheter un minimum de deux bouteilles pour pouvoir comparer leur progression (idéalement 4 bouteilles 500ml et plus)

3- Garder les bouteilles debout dans un endroit frais et sombre (idéalement à 14c)

4- Étiqueter les bières (date d'achat, prix)

5- Résister à la tentation en effaçant de sa mémoire l'emplacement de la caverne.

6- Si vous n'y arrivez pas, se répéter souvent qu'une bière vieillie quelques années, c'est bon dans yeule.

Photo credit: Makak Productions © 2013.

Voici les trois premières bières de ma modeste cave:

— No.13 Tennessee, Imperial porter, Pit Caribou, 10% 

— Trader Joes 2012, Vintage ale, Unibroue, 9% 

— Bière de Noël, Brasserie des frères Atman, 7,5% 

J'attends avec impatience vos suggestions de bières québécoises à faire vieillir.

 

AJOUT:

Vous avez été nombreux à nous faire des suggestions de bière de garde que j'ai cru bon répertorier dans cet article. 

  • Eisbock, L'Alchimiste
  • Don Juan, Triple belge brune, Broadway Pub
  • Dominus Vobiscum Hibernus, Quadruple, MicroBrasserie Charlevoix
  • Hildegard Rouge des cantons, Boquébière
  • Réserve de Noël, Les Trois-Mousquetaires
  • Weizenbock, Les Trois-Mousquetaires
  • Porter Baltique, Les Trois-Mousquetaires
  • Doppelbock, Les Trois-Mousquetaires
  • Rigor Motis, Quadruple, Dieu du ciel!
  • Équinoxe du printemps, Dieu du ciel!
  • La Grande Noiceur, Dieu du ciel!
  • Millésimée St-Ambroise, McAuslan
  • La Stout impériale russe St Ambroise, McAuslan
  • Gaz de course, Brouhaha
  • Apocalypse, RJ
  • La Canon Doppelbock, RJ
  • Chernoe Pivo, Trèfle noir
  • Wee Heavy Bourbon, Le Castor
  • La «S», Brasseurs Illimités
  • La grande Armada rsv, Benelux
  • Saison Impériale 2011, Brasseurs du Monde
  • Mea Magna Culpa, Vin d'orge, BDT
  • La Corne et la Muse, Scotch ale, BDT
  • Obscur désir, stout impériale BDT
  • Trois portages, Triple, BDT
  • L'Impératrice, Stout impérial, Trou du Diable
  • La buteuse, Trou du Diable
  • Corne de Brume, À l'abri de la tempête.
  • Corps Mort, À l'abri de la tempête.
  • MacKroken, fût de chêne, Scotch ale, Le Bilboquet

On m'a aussi bien évidemment conseillé les produits Unibroue pour commencer en force à petit prix. Je vous y indique le potentiel de vieillissement.

  • Don de Dieu, Unibroue (2 à 3 ans)
  • Fin du Monde, Unibroue, (3 à 5 ans)
  • Trois-Pistoles, Unibroue, (5 à 8 ans)
  • Maudite, Unibroue, (5 à 8 ans)

On m'a aussi recommandé de me garder de la place pour des «sauvages», mais lesquels? Continuez d'envoyer vos suggestions, nous les ajouterons.

- Alex