IPA du Nord-Est, bière qui donne espoir pour un future où le règne de la soif est enfin anéanti et les ewoks font des boogies

IPA du Nord-Est, bière qui donne espoir pour un future où le règne de la soif est enfin anéanti et les ewoks font des boogies

IPA du Nord-Est
Boréale
NEIPA, 6%

Doublement trouble, on l'accuserait à première vue d'être un vulgaire jus déjeuner. T'y méprend pas. C'est assez rare cette affaire là, puis franchement, ça en vaut amplement la course, si ce n'est que pour apprécier le choc d'un produit à ce point moderne et peaufiné sortant d'une grosse brasserie bien établie comme Bière Boréale.

En bouche, c'est magnifique. De la nectarine blanche et une pointe d'estragon.

Après un premier brassin rikiki qui a su éblouir tous les beer geeks à la ronde, la IPA du Nord-Est ressort en plein essor avec une deuxième batch qui, ma foi, disparaîtra aussi rapidement, malgré la limite tentative de quelques canettes par clients. 

Si on pouvait trouver ça en permanence dans tous les deps du Québec, on pourrait prendre notre retraite de bièrophones l'esprit tranquille.

On ne connait guère les raisons derrière le "limité" de ces deux dernières éditions, mais chose certaine, on à hâte à la distribution massive.

Co-créature de La Décapsule, ce malin macaque est fou de petites bitters anglaises qui se trinquent à la pinte.