Dégustaquoi? On t'explique le malin concept du Dégustabière.

Dégustaquoi? On t'explique le malin concept du Dégustabière.

par Alex Atman - 

«Calme-toi pis déguste ta bière!»

Le slogan de l'événement Dégustabière est criant de vérité. Les grands festivals de bières sont trop souvent associés, à tord, à de grandes beuveries où on boit la bière la plus forte au tableau parce qu'elle saoule, celle-là. FAUX. C'est tout à l'honneur du happening gourmand sherbrookois de vouloir redorer l'image du monde de la bière. 

«La bière, ça se boit à coup de pintes!»

Peut-être, l'ami, mais ça se déguste à petites lampées. Les organisateurs préconisent de petites quantités pour être en mesure de découvrir plus de produits avec des papilles bien en forme. Si on veut amoindrir l'effet de l'alcool lors d'une dégustation, logique aussi qu'on y mange un brin. Le talent des chefs de la région est donc mis à contribution. Les virtuoses de la bouchée gastronomique rivaliseront d'ingéniosité pour créer des accords parfaits. 

«Moi j'suis VIP!»

Ça tombe bien, la soirée du vendredi 3 octobre est faite pour toi. Deux microbrasseries sont jumelées à un restaurant pour former une des 6 triades. Le chef doit donc créer des harmonies en fonction des bières en présence. Par exemple, pour le VIP du vendredi, le Siboire et Dieu du Ciel seront jumelés au restaurant Auguste du chef Danny St-Pierre qui n'a plus besoin de présentation avec sa fameuse poutine inversée. Gageons qu'il saura nous surprendre. On se procure des billets pour la soirée VIP au coup de 45$, ce qui vous donne droit à un verre et à 8 coupons d'accords mets et bières (donc 16 coupons en réalité). Dépêche-toi, il ne reste que quelques billets et la date limite est le 21 septembre.

Pour le samedi et le dimanche (4 et 5 octobre), pas de pression, suffit de payer son entrée et ses coupons pour partir à la quête de la bouchée parfaite. Tu choisis une triade (2 micros et un resto) et tu envoies leur bouchée derrière ta cravate avec une petite gorgée pour te nettoyer le gosier. 

En plus, faudrait surtout pas que tu manques notre atelier du samedi. Ça risque d'être plaisant!

«Sherbouille, c'est bin trop loin!»

Trop loin si t'habites à Kuujuaq. Pas d'excuse si t'es de la région montréalaise. Une heure et demie de route et t'es rendu. À l'heure de pointe, ça te prend encore plus de temps pour te rendre au centre-ville, ça fait que charrie pas hein. Prends exemple sur les brasseries présentent: Aux Fous Brassant de Rivière-du-Loup, La Chouape de St-Félicien, Le Broadway Pub et Le Trou du Diable de Shawinigan, et j'en passe...

Embarque dans ton char en covoiturage ou prends le bus, pis fonce vers la Cathédrale St-Michel. Secoue-toi un peu les puces, tu deviens un vieux garçon (je te parle aussi à toi, jeune fille).

«Pis en attendant, je fais quoi?»

Tu prépares tes papilles et tu achètes ton BILLET en cliquant sur BILLET tsé! Et tu lis les péripéties du frère David dans sa quête de la bouchée parfaire de l'édition 2013:

Dégustaface 2013

On se voit là bas vendredi soir et samedi, l'ami.

- Alex