Canopée gin forestier

"Une randonnée quelque peu oursée."

Entrepreneurs à la tronçonneuse ...

On se doit de lever notre capuche bien haute à deux gaspésiens, Jean-Philippe Roussy et Jonathan Couturier, qui après avoir touillé vigoureusement du grain en tant que brasseurs amateurs, décident tout bonnement d'ouvrir la microdistillerie Mariana à Louiseville.

À la manière des druides, ils sillonnent la forêt avec leur machette pour cueillir leur gin dans les arbres. Ça c'est avoir de la vision! Ça c'est avoir du courage!

Gin des bois

À prime abord, l'étiquette est annonciatrice d'un gin aux racines plantées solidement dans notre hêtre intérieur. Nous autres, en tant que québéco-labradoriens, on lésine par sur la résine.

L'appellation de Gin forestier est tout à fait juste. Non seulement on utilise 4 essences de bois de nos forêts d'ici (le chêne, l'érable, l'épinette noire et le thuya), mais on participe aussi au reboisement en plantant un arbre pour chaque caisse vendue.

Pis c'est par exprès! Quand on vous parlait de vision, et bin c'est ça! Mariana livre la marchandise comme un ours à la poste.

Le gin en tant que tel est bien entouré, enrobé de sa souche de flore québécoise. L'érable nous transporte directement à la cabane. Un voile de fumée porte les arômes d'eau d'érable qui s'évaporent tranquilos. Le chêne arrive en support avec une touche vanillée. C'est un bon départ, avant même l'arrivée des conifères, qui ont de bonnes manières et qui s'allongent jusqu'à la cime en finale.

Le genièvre est appuyé d'un duo épatant, le thuya (cèdre du canada) et l'épinette noire, qui renforce ses arômes costaudes.  

Avec l'épinette noire, nous cherchons à renchérir le profil de conifère sublime du genévrier tout en apportant une note de citronnelle qui provient des pousses que l'on utilise. Avec le thuya, nous allons chercher une complexité originale, son côté rustique, boisé et son bouquet aromatique unique. Son petit côté épicé vient équilibrer le gin. 
Jean-Philippe Roussy, Mariana

À boire...

En compagnie d'une pinte d'IPA bien résineuse... Les deux liquide se relanceront l'un l'autre en bombant un plein chest de prouesses aromatiques. Chose certaine: On finit toujours par en échapper un peu dans notre pinte. Pour la science!

Alors quand on nous lance "Haie, what's sapin!"

Hé ben nous de répondre "Sève raiment agréabre."

Bravo mes sieurs.

Co-créateur de La Décapsule, ce méchant macaque est maniaque de grosses IPA américaines qu'il brasse d'ailleurs constamment dans son garage.