Monna et Filles: la crème de la crème de cassis à 19.5% // Boire Local

Monna et Filles: la crème de la crème de cassis à 19.5% // Boire Local

par Alex Atman -

Quand je croise une bouteille de crème de cassis de Mona et Filles, je finis toujours par avoir une bouteille ou deux de mousseux dans les mains. C'est normal parce que dans ma tête, crème de cassis, ça rime avec Kir. Bon! ça rime pas vraiment, mais vous voyez ce que je veux dire. Des bubulles avec du cassis, ça a son effet au brunch ou à l'apéro. C'est chic! Mais est-ce que ça rend vraiment justice au produit? 

Ne vous méprenez pas. C'est délicieux un kir, mais le goût de cassis est forcément pas mal dilué dans le vin. 

Alors un de ces jours, j'ai sorti la bouteille pour une petite lampée avant le dodo, et là, j'ai été ébahi. Je suis retombé en enfance... 

l'Histoire

J'étais au pied d'un arbuste de cassis dans la cours de ma voisine qu'on appelait affectueusement «la peau de vache». En saison, je me faisais un devoir de nettoyer quotidiennement ses arbustes de ses petits fruits délicieux. Faut dire que je n'y allais pas avec le dos de la cuillère; à deux mains, ou carrément la face dans le buisson, au diable les écorchures. Ça pouvait durer un bon moment: tant que la vieille ne sortait sur son balcon avec son balai en criant:

—Sale gamin, va bouffer la confiture des autres! 

—Y'a pas de mal madame! que je lui répondais. Je fais ça pour vous aider! 

Faut dire qu'à cette époque, j'étais convaincu que de bouffer les fruits directement sur l'arbuste le mettait sur ses gardes. Je simulais l'agression d'un chevreuil. Ça stimulait drôlement le plan pour l'année suivante. Il deviendrait plus grand, plus fort, et développerait ses défenses. Aujourd'hui, je sais bien que ça reste une théorie, mais y'a surement pas que du faux la-dessous. 

Dégustation

 Cette crème de cassis de l'Île d'Orléans se distingue par son extraction puissante de petits fruits rouges. Tout en étant sucré, la liqueur passe toute seule grâce à sa finale acidulée qui rappelle le groseille. C'est pas compliqué, la première gorgée me donne toujours la même crampe de plaisir que je ressentais étant petit à quatre pattes dans le buisson. Juste pour cette raison, ça vaut plus la peine de coloré un kir avec ça. Le Cassis de Mona et Filles, ça se boit sans rien, dans un verre ou directement au goulot. Et même ça! Ça peut être d'un chic épatant. 

Il ne reste plus qu'à leur rendre visite pour goûter à tous leurs vins fortifiés et madérisés, ainsi qu'aux autres produits dérivés. 

Et vous! Comment buvez-vous votre crème de cassis?

- Alex