Alex AtmanLa Cuvée 2016

«Ta luette est surette» - La Cuvée 2016, Montréal

Alex AtmanLa Cuvée 2016
«Ta luette est surette» - La Cuvée 2016, Montréal

Top fouto de foutographe pro Olivier Bourget

La Cuvée, qui se tiendra du 25 au 27 février, est toujours le meilleur remède pour combattre la grisaille de l’hiver. Il faut noter que cette année, la Cuvée déménage au Salon 1861.

Ça va être beau dans place, et là je parle pas juste du plafond magnifique et des arches spectaculaires. Quand je dis que ça va être beau, je parle surtout du monde qui arboreront leur brettelles et jupes rétro en swingnant sur le bord de la scène, un verre dans la main droite et un shiny partenaire de la main gauche.

Ça, c'était à peu près l'année passée...

Le menu de Miki

Le menu bière est de mieux en mieux à chaque année. Cette année, les amants de bières qui font un peu grimacé seront particulièrement comblés. Miki Trudel, elle si connaît en bière surette et elle a déniché plusieurs trouvailles qui baissera d’un coup sec votre PH corporel. Y’a de quoi se suretté la dent pas à peu près. 

Pourquoi c'est si bon les sûrettes?

C’est habituellement pas un goût qu'on développe en commençant son initiation, mais ça arrive tôt au tard. La beauté avec les bières sûres, c'est qu'en général, elles présentent un faible taux de sucre résiduel, ce qui assure une certaine légèreté dans l’âme du buveur. En plus, plusieurs sont très faibles en alcool, comme les Berliner Weiss, ce qui permet de finir la soirée frais comme une rose. 

Des Berliners à la douzaine

D'abord, pour faire ça court, une berliner weisse,  c'est une bière de blé allemande faible en alcool, dont on fait surir le moût ou une partie du mout avec des bactéries lactiques. N’ayez crainte, c’est bon pour la santé les probiotiques. Traditionnellement, on servait cette bière avec un sirop de fruit pour adoucir l'acidité de la bière, mais au Québec on l'apprécie nature ou on ajoute des fruits dans la cuve de maturation.


Berliner Weisse, Micro Riverbend, 5.6%

Nouvelle dans le paysage brassicole, la brasserie d'Alma fait son entrée par la grande porte en nous offrant d'entrée de jeu de jolies canettes bien assumées. Un départ canon, quoi! Ils nous en jasent un brin:

« Notre Berliner possède des flaveurs de pamplemousse, ananas et fruit de la passion. C'est une Berliner Weisse très céréalière, bien balancée... pas dans laquelle on rajoute un sirop sucré pour couper l'acidité! C'est un coup de cœur assuré! Avec un taux d'alcool plus élevé que celui du style typique, c'est une bière qui est parfaite pour conquérir les palais réticents aux bières de microbrasseries québécoises. On a bien hâte de la partager avec les gens présents à la cuvée! »                                                        

Suricat Pomélo, Noctem Artisans Brasseurs, 4,5%

Un pamplemousse, ça fait moins son finfino quand le pomelo arrive dans place. Les artisans de Noctem l'ont bien compris ça:

« La Suricat Pomelo est une bière de type berliner weisse à laquelle nous avons ajouté le zeste et le jus du pomelo. Au nez, fruits tropicaux et pain frais. En bouche, des notes de pamplemousse et d'orange se marient parfaitement avec l'acidité du style allemand. La magie se produit lorsqu'on ferme les yeux. C'est alors qu'une vague de chaleur s'empare de nous et on se retrouve soudainement sur une plage à 30 degrés celsius, les pieds dans le sable. Bon voyage! » 

Lollipop, Berliner citron framboises, Microbrasserie Pit Caribou, 4%

C'est comme suçoter une sucette surette! Ça vous fait rajeunir sur un temps moyen. Reconnue comme la bière étanche-soif par excellence durant l'été, elle s'établit comme une valeur sûre, même en hiver. 

Berliner Melon Weisse, Dunham, 3.9%

Non, y'a pas de melon! C'est plutôt une berliner weisse classique, mais qu'on a houblonné à froid avec du houblon Huëll Melon, ce qui lui confère une complexité intéressante.


D'autres sûrettes pour ta luette

Aronia American Sour Ale, Auval, 6%

Celle-ci de la brasserie gaspésienne Auval est probablement la bière la plus attendue de la Cuvée 2016.

En plus de la rareté, la brasserie nous a habitué à des brassins exceptionnels. Alors on a bien hâte. Qui de mieux pour la décrire que le maître brasseur lui même:

« L'Aronia est un petit fruit bleu-noir avec de bonnes propriétés colorantes et anti-oxydantes. Il en pousse sur la terre de la brasserie. Dans le cas de cette bière, peu de fruits ont été utilisés comparativement à la Framboëse (4 fois moins). Ça lui donne toute de même une belle tite teinte et ça laisse la bière en dessous s'exprimer davantage. Celle-ci est un assemblage ayant fermentée directement dans des fûts avec des levures sauvages et d'autres bibittes. Les barils de ce lot sont pas mal sûrs et le PH est très bas... La bière, une fois assemblée, est refermentée avec le fruit dans une cuve d'inox, puis refermentée en bouteille 2 mois. Santé! »
- Benoit Couillard, maître brasseur, Brasserie Auval

Zoizeau ascendant bizarre, bière de blé sûre au litchi, Micro du Lac St-Jean, 7.2% 

Juste le nom a de quoi nous mettre l'eau à la bouche, mais quand on a vu «litchi», on se pouvait juste plus.

« D’un blond paille voilé et surmontée d’une belle mousse blanche appétissante, cette bière annonce sa fraîcheur. Au nez, des parfums de poire, de pêches et de fleurs s’entrelacent en un tourbillon intrigant. En bouche, une pointe d’acidité rappelle la cerise bing et la mirabelle. Légère grâce à son faible taux de sucre résiduel, elle offre tout de même un corps moelleux formant un heureux mariage avec son acidité fine et ses effluves tropicales. Un clin d’œil estival en plein cœur de l’hiver! »

Sûrlevent, Le Trèfle Noir, 7.5%

Le Trèfle Noir, microbrasserie de Rouyn-Noranda, nous arrive avec une version hybride de la Hurlevent, Double Belge au Miel de Sarrasin. 

« ...elle est travaillée en barils de chêne et vieillie 8 mois avec des levure sauvages et des bactéries lactiques pour obtenir une toute autre bière très complexe. Acide, légèrement acétique, fruitée (cerise) avec toujours un arrière goût de miel qui est toutefois beaucoup plus subtil que dans la version en bouteille. »
- Alexandre Groulx, maître-brasseur, Le Trèfle Noir.

La Cassure Pommettes, Siboire (micro Sherbrookoise), 4.8%

Cette bière sûre est fermentée à 100% avec du Brettanomyces avec des pommettes Dolgo. Qui n'aime pas faire la grimace en croquant dans une pommette? 

« Comme c'est la première fois que nous utilisons du Brettanomyces dans l'un de nos fermenteurs, le Siboire vient de subir la cassure… Cette bière complexe et rafraîchissante ayant fermentée sur un lit de pommettes Dolgo vous permettra d'évaluer si cette cassure valait le coup! »

Nous on gagerait que oui en tous les cas!

Pup Tart Fraise Rhubarbe, saison surette aux fruits, HopEra, 5%

La microbrasserie et pizzeria de Jonquière ne cesse de surprendre avec des bières originales. Celle-ci ne manque pas d'audace, mais ne la mettez pas le toaster pour autant!

« Saison légèrement acidulée aux framboises. Elle offre de belles notes de framboises associées à des notes tanniques, vineuses. Offrant une légère acidité et une faible astringence, elle fera d’elle une bière désaltérante qui accompagnera à merveille salade au fromage feta et melon d’eau, porc farci aux canneberges, ou desserts chocolatés! »

Vieille Gueuze, À la Fût, 5.3%

Une gueuze est une bière complexe qui demande beaucoup de patience, puisque c'est un assemblage de plusieurs millésimes de Lambic. Quand c'est bien fait, y'a pas de bière plus complexe que ça. Nous y tremper les lèvres est en plein quelque part sur notre bucket list.

Dragonne Surette, Kruhnen, 7%

« On en est déjà à la 3e version cette bière ambrée. Celle-ci est légèrement plus acidulé que la 2e version et a été brassée avec plus de soin qu'à l'habitude. Il a fallu pas mal d'huile de coude parce que croyez-le ou non,  à cause d'un méga stuck-mash, il a tout fallu filtrer les grains à la main. Des heures de plaisir. Au moins les efforts n’ont pas été en vain. Cette bière ambrée dévoile une légère acidité sur une jolie base maltée et aromatique induite par la fameuse épice secrète transylvanienne. »

Une belle cuvée

Pour les estomacs plus fragile ou pour les amateurs de IPA ou de bières plus costaudes, y'aura de quoi vous combler à tous les bars. Sauf du Pepto. Faut apporter son propre Pepto.

À vous de plonger et de faire de cette cuvée la plus belle de toute. 

On s'y est bien bidonné les années précédentes. Preuve à l'appui. 

Alex et David

Co-créateur de La Décapsule, ce méchant macaque est maniaque de grosses IPA américaines qu'il brasse d'ailleurs constamment dans son garage.