Me Gusta Bière: ma drôle de journée au Dégustabière

par David Atman -

Ça fait une semaine. J'en suis revenu. 

En partant, j'étais pas tant super top-shape. Faut dire que la veille, le frère et moi on s'était tapé un pot Mason d'un truc très bon pour ensuite se balancer des fruits à la tronche en poussant des cris de macaques, pour ensuite courir dans la maison et publier des bêtises sur CAPSULES BIÈRE en s’esclaffant.

Bon. Le lendemain, j'avais des petits yeux de primates. Avec un Bacon MacMuffin derrière la cravate et pas une seule goutte d'eau dans le système, j'étais pas tant prêt pour un trajet de presque 4 heures dans un bus qui pue. Mettons que je me concentrais sur le superbe paysage en respirant profondément et en avalant l'excès de salive. Z'êtes toujours là?

Enfin arrivé, je réussis à me perdre une ou deux fois pendant le 800 mètres à traverser de la gare à la cathédrale St-Michel. Au moins ça sent bon, Sherbrooke. L'air y est frais. Ça me stimule une bouffée de mémoire enfouie depuis mon départ de cette ville natale, en 1993. Il fait bien beau soleil. Les étudiants sont avachis sur le Carré Strathcona. Ma patate à la chamade, je gravis quelques escaliers et une ruelle escarpée qui semble mener à l'église. Google Maps ne ment pas. J'y suis!

Je skip le line-up et m'enferme aux toilettes pour non pas me brosser, mais me récurer les dents. Y'a des nuits de même que même un paquet complet d'Excel puisse pas effacer. Au revoir, chers relents de Moonshine. Au revoir, oeuf surcuit du pseudo-déjeuner. Je me sers quelques pintes d'H2O à même de robinet.

Je revis. Prise deux. Je vais chercher mon billet et là, je suis vachement bien accueilli avec un beau verre bien rempli de la bière officielle, une IPA au blé brassée par Boquébière. On me donne aussi un petit ravioli fourré d'un certain lapin de Stanley. Je ne dis pas non. Le lapin, c'est tout de même ma bidoche de prédilection.

Le Concept

Déjà, je spot quelques faces familières! C'est Guillaume Morin & Tanguy qui s'en mettent plein la tronche. Je décide d'en faire pareil, tout en évaluant le succès visible de l'évènement. Ici, y'a foule. On y retrouve... 

Le Siboire, la ferme brassicole Frampton Brasse, Lagabière, le Boquébière, la Microbrasserie du Lac St-Jean, Pit Caribou, la Brasserie Dunham, Brasseurs Illimités, le Trèfle Noir, la Brasserie le Lion d'Or, le Broue Pub Brouhaha, À la Fut, les Trois Mousquetaires.

Le focus? Le marché local, évidemment. Y'a tout plein de Randalls avec du houblon des Cantons-de-Hatley. En plus, chaque kiosque de microbrasserie est placé en partenaire avec une pâtisserie ou un resto ou un petit producteur de bon miam québécois. Un menu pourléché vous propose les accords optimaux (mais on peut aussi donner place à la créativité).

Mon Pairing #1

Un brownie praline et framboise de La Fine Bouche et la Rouge Érable de Boquébière.

Voici un bel exemple du nouveau trend Atman, le #MAGRITTING

 "Dégustaface" de Bière Voyeuse.

 "Dégustaface" de Bière Voyeuse.

C'est même pas légal, ce régal. Tant pis, ça marche! Surtout dans une tel contexte! Le trio jazz brézillien de Hugo Mayrand rock la place et la croisière s'amuse. Regardez moi ces jolis visages...

Mon Food Pairing #2

Parlons de noix. On s'entend qu'à la base, une noix, c'est rarement appétissant. À première vu, ça nous a tout l'air d'un petit bout de bois mou. Moi, en tout cas, j'ai tendance à oublier à quel point c'est top quand c'est bien apprêté. 

Et là, Un Monde de Noix nous prépare une assiette du tonnerre. Des nuts à l'érable! Chose qui fonctionne plutôt bien avec la Porter Baltique Édition Spécial 2013 des Trois Mousquetaires. Certain que je m'en vante! 

Ainsi titillés, nous poursuivons notre périple épicurien, prêts à tout.

Ma Surprise du jour: À la Fût

De cette brasserie, je ne connaissais que la Ruine Papilles en fut. C'est tout. Enfin, c'est pas tout, c'est quand même quelque chose de grandiose! Ceci dit, je rêvais depuis longtemps de me piper leur Kriek (bière surette aux cerises) et de tester leur Rouge des Flandres. Et bien, voyez-vous, on m'a présenté le meilleur des deux mondes: La CoHop V, un hybride des plus délicieux. Ça croque solide.

La panse bien remplie, c'est le temps de s'assoir et de se laisser divertir.

Les Conférences 

Y'a l'Iris du Goût. Y'a aussi une présentation de Genevie Casas, aka Bière Voyeuse, qui réconcilie la bière et la femme, qui lui attribut sa naissance, supportée par plusieurs anecdotes historiques des plus fascinantes. 

Y'a aussi Jo Rondo, organisateur du festival, qui nous donne une performance des plus inspirante avec sa Guerilla Brassicole, un discour qui renchérit ma fierté envers le savoir-faire québécoise. 

BOIRE LOCAL, y'all. 

Et pour bien terminer la soirée. rien de tel qu'un petit brainstorm interblogues. 

Ma Collabo avec Bière Voyeuse

Genevie et moi avons fait des ravages. Voici quelques sneak peaks, derrière le rideau, titiseur de l'album officiel!

Ben c'est tout, alors bravo, pis Aqtuc de refaire ça dans 360 jours.

Bon étui mon vieux.

IMG_9874.JPG

Y étiez-vous? Quelles ont été vos impressions? 

Santé,

- David