Les dépanneurs à bière: Pourquoi s'en bâdrer?

par Alex Atman - 

Bonne nouvelle! Les grands marchés d'alimentation laissent de plus en plus de place au microbrasseries québécoises. On voit dorénavant des sections entières qui y sont dédiées. Devrait-on s'en réjouir? Difficile de répondre non à cette question. Pourtant, ça me créer un malaise.

Épiceries VS Dépanneur

Le côté givré de mon cerveau me dit que c'est fantastique de voir toutes ces bouteilles qui prennent d'assaut les étalages de nos supermarchés. C'est quand même agréable de pouvoir acheter une IPA de Pit Caribou dans son IGA. C'est indéniable, le marché progresse, les mentalités évoluent, au plus grand plaisir des consommateurs. Un nouveau marché s'ouvre pour les micros et c'est tant mieux.

D'un autre côté, ça me titille un brin.  C'est quand même pas super correct pour les boutiques spécialisées qui, depuis tant d'années, se battent pour faire connaître les bières d'ici. Ce sont de véritables passionnés qui n'ont pas ménagé leurs efforts, allant même jusqu'à faire des centaines de kilomètres pour aller s'approvisionner à la source. On doit beaucoup à ses pionniers. Ils ont dû faire des pieds et des mains pour se tailler une place dans leur quartier en gagnant chaque consommateur un à un.

On a vu aussi récemment plusieurs nouveaux joueurs qui sont maintenant un peu plus craintif de pouvoir conserver leur part de marché. Pas étonnant: maintenant tout le monde peut remplir son panier de grands crus en faisant son épicerie. Vous me direz que c'est la loi du marché et vous aurez raison. On ne peut pas non plus s'offusquer de la progression constante du marché.

Comment se démarquer alors?

En plus d'offrir des exclusivités, la force des boutiques spécialisées est d'offrir un service personnalisé. Mais est-ce que cela suffit à fidéliser une clientèle? Dans bien des cas oui, mais il faut offrir plus aux amoureux de la broue. De la bière c'est bien, mais on doit offrir autre chose, et pas nécessairement des Cheetos. Certains optent pour une diversité de produits du terroir comme des saucissons, olives, sauces, terrines, fromages, croustilles, noix... Génial! D'autres optent pour une spécialisation. Je pense à Espace Houblon qui a une énorme section de sauce forte. Une idée brillante, qui dans mon cas, me fera faire fréquemment des détours par Saint-Eustache.

Une autre façon de se démarquer est de collaborer avec les bonnes entreprises locales pour offrir des exclusivités, des dégustations de produits... Bref, à chacun de trouver sa niche. 

Reste que parfois, un commerce doit fermer ses portes dû à diverses raisons complètement autres, dont une compétition féroce à vive proximité ou un quelconque deus ex machina hors de son contrôle. Notre rôle à nous est de continuer à encourager les petites industries et surtout...

de #BoireLocal.

Terminons avec une question interrogative curieuse...

Quels produits complémentaires à la bière aimeriez-vous trouver dans votre boutique spécialisée?

Je lance le débat:

IMG_1851.jpg

- J'aimerais voir une section bière et cuisine avec des suggestions de recettes pour chaque produit. On pourrait même offrir des mélanges d'épices (épices de cru) pour nous faciliter la tâche...

- J'aimerais aussi qu'on nous propose des trios de dégustation du même style pour des dégustations à l'aveugle...

Vous avez d'autres idées?

- Alex