Papotage, popotage & potage avec Josée Di Stasio: ses quelques conseils pour offrir local & maison à la Noël

Papotage, popotage & potage avec Josée Di Stasio: ses quelques conseils pour offrir local & maison à la Noël

Soupe tomates au fenouil
par Di Stasio, dispo chez IGA

L'anecdote

Qui ici aime Di Stasio? Nous à la Décapsule, ça fait longtemps qu'on aime Di Stasio.

Même les grognons dans la salle auront de la difficulté à lui trouver un défaut, hein?

Fait que quand la chance s'est présentée d'aller lui faire la bise, on a pas hésité.

En plustre, c'était pour parler de soupe, puis la soupe, ça nous allume. Pour ma part (ici David), qué coincidence, je venais tout juste d'entamer un marathon maison de soupe à la chamade. Depuis une semaine, je mijotais tous les midis une butternut, ou deux potimarrons, ou trois poireaux, ou douze oignons, puis je mixais chaque soir le tout en potages tout à fait hygge.

Écoute, j'ai beau avoir 29 ans, QUELLE découverte.

Des lunchs pour toute la semaine, puis l'opportunité de manger en saison, sans grand effort.

"Quand j'ai pas de soupe à la maison, j'ai l'impression que je mange moins bien. Je grignote," nous avoue Di Stasio. Bin nous t'aussi!

Ma raison pour cet exode vers le liquide? Manger simplement. Se faire une bouffe avec des ingrédients purs, non-transformés. La matière première, quoi. C'est vite dit, mais Laurie & moi, on vit des vies quelque peu crinquées. Le takeout oubedon congelé, ça arrive une brindille trop souvent. Cette source de déprime m'a éventuellement replantée sur le droit chemin, puis la première étape fastoche, c'était la razzia des potages.

S'amène cette soupe-ci qui en vrai, s'avère exactement comme un petit plat from scratch

Ingrédients: eau, tomates, fenouil, patate douce, oignons, sucre, huile d'olive, crème 35%, sel, épices, extrait de levure autolysée, purée d'ail, bouillon de poulet déshydraté.

Tamarmotte! Mais là, la question qui gratouille... Si c'est si simple, pourquoi tu la fais pas toi-même?

Je me posais la même. Pourquoi pas indeed?

Sache que c'est certainement pas un crime de le faire, et que c'est ça la magie du moment. Josée Di Stasio publie en même temps la recette en ligne. La grande idée, c'est que tu la fais chez toi si ça te tente, pis que si ça te tente pas - par souci de temps ou d'énergie - elle est là, sur une tablette du IGA.

"Y'avait pas de plan marketing, on a pas fait d'études," elle nous avoue. "C'est juste arrivé comme ça."

Puis j'aime bien cette attitude. Elle transparait.

C'est une chouette personne.

L'entrevue

De un, pourquoi IGA?

"Les marchands sont très impliqués pour les achats locaux, et je trouve qu'il sont beaucoup impliqués dans le zéro déchet. ... Tout utiliser, ne pas gaspiller, c'est pas qu'un défi. Moi je pense que c'est un plaisir!" dit Di Stasio.

T'as lu ça? Ça, c'est une porte qui s'ouvre, et j'y manquerai pas. J'en profite donc pour la bassiner avec mon impétueuse obsession pour le local, parce que même si Noël est LE moment ou c'est oké de déroger (clémentines et panettone sont non-négociables) y'a forcément moyen d'en profiter pour solidifier notre rapport avec les artisans et producteurs du Québec.

Figurez-vous que ça occupe itou pas mal son esprit...

Ses quelques conseils pour fêter Noël plustre localement?

1) Offre un granola fait par toi!

Vous êtes invités au brunch? Contribuez votre pot Mason. On y balance quoi?

"La canneberge pour son amertume et son astringence," dit-elle. "Remplacez les noix par des graines de citrouille. Utilisez du sirop d'érable..."

2) Carbure aux garnitures d'ici!

La soupe est une base. Elle a beau être top en solo, mais attendez la crème, mademoiselle Mimieux! Imaginez une généreuse cuillerée de crème fraiche au safran.

"On retrouve du safran dans les Laurentides," dit Di Stasio. En effet, elle a raison! Et du très bon! Et quel travail de moine de la part de ces agriculteurs. Y'a de quoi l'honorer.

Sinon? Des herbes fraiches ou des fromage d'ici.

3) Vénère les fruits d'en dessous de la terre!

(Vous comprendrez que je paraphrase, là. Elle a jamais réellement utilisé ce terme là pour décrire les légumes, hein.)

"Je suis très légumes racines, et pas seulement quand c'est l'hiver," dit-elle plutôt. "Patates douces, fenouil... L'oignon, aussitôt qu'il est roti ou caramélisé, on peut l'ajouter par dessus tout."

La morale

Casse-toi pas la ciboulette à dégotter des recettes compliquettes.

Tu reçois une belle gang pour le thé? Place la soupière, agence toutes tes tasses dépareillées, et que les gens se servent...

"C'est une histoire de multiplier les invités. Parfait pour le lendemain de Noël," dit Di Stasio.

Faut dire que son Carnet Rouge, c'est ma référence en bouffe de réconfort.

J'ai un faible pour le sandwich concombre (pas d'croute), qui me plonge toujours dans un Oscar Wilde à la fois classe et frivole.

Sinon? Grilled-cheese galore.

Fait que c'est ça. C'est tout ce que j'avais à dire la dessus.

Co-créature de La Décapsule, ce malin macaque est fou de petites bitters anglaises qui se trinquent à la pinte.