IPA Tropicale: Jouer avec le feu de l'ardeur de mes entrailles

IPA Tropicale: Jouer avec le feu de l'ardeur de mes entrailles

Tropicale IPA
Brasserie Dunham
IPA aux fruits

"Quand t'as trop de fruits dans ta cale, aborde-moi patience pis sabre une IPA Tropicale" que me disais mon grand-parrain-singe-pirate MacMakak Atman le 2.5.

Patience était le nom de son navire, voyez-vous. C'est pour ça. Lui n'en avait aucune. Pas pour les p'tites bières bidon des Caraïbes! Lui, il l'avait mérité sa ligne rouge. Lui. 

Lui, il en a bavé, et il avait bravé les monts et les mats, et les têtes de matelots!

Il avait la proue bien rôdée, laissez moi vous dire!

Si seulement il savait à quoi j'ai accès maintenant, moi! Il se retournerait dans sa tombe engloutie comme on se retourne quand on est bien dans son lit parce qu'on rêve à un beau rêve le fun.

La Mutinerie Dunham

Quand tu commences avec une telle bouteille de Dunham, sois assuré que ces singes sont aux contrôles.

Il y a des ces bières avec lesquels c'est un piètre idée de commencer sa soirée. Ou sa vie, c'est selon. Comme regarder le soleil trop longtemps puis tout voir fade tout pendant un bout.

Cette bière est hallucinante. L'ultime boisson d'excursion. Ça respire l'aventure. 

Sur l'étiquette on lit "Goyave, Papaye, Fruit de la Passion, Tangerine." On lit aussi "TNT." C'est pas très salubre, mais ça fait son effet. Boum! Coup de canon en pleine tronche. Du fruit et encore du fruit.

Le houblon Mosaic, que j'ai redouté si longtemps, s'avère drôlement festif.

Le Brett quand à lui s'escrime articulément. C'est frais et c'est vrai. C'est sans aucun doute ma bière préférée de ce foutu printemps sans bon sens, bon sang.

Co-créature de La Décapsule, ce malin macaque est fou de petites bitters anglaises qui se trinquent à la pinte.