Fous Desserts: chocolaterie montréalaise palpitante pas à peu près

par David Atman -

Fous Desserts, c'est pas compliqué. C'est à deux pas du métro Laurier.

Mais y'a pas que ça qui rend la chose chouette. Nah-non. Y'a l'esprit derrière la boutique. L'équipe se base sur un trio de priorités indéniablement nobles: la qualité, le plaisir et le respect.

Laissez donc ces trois facteurs vous assurer des coquineries d'après-souper hors de ce monde. 

De un, ils utilisent du sucre de canne biologique, et la farine l'est aussi. De deux, faut pas chercher longtemps pour trouver des tas d'options équitables en magasin. De trois, c'est du cacao de top qualidad.

Les origines du produit brut

En arrivant, ma plus brûlante question concernait les différences palpables entre chaque type de cacao. J'ai trouvé la réponse qui s'avère plutôt tranchante.

  • Madagascar, 64%: Notes acidulées et arômes de fruits rouges.
  • République dominicaine, 64%: Belle amertume et arômes d'agrumes.
  • Grenade, 65%: Notes fraiches et épicées.
  • Équateur, 66%: Arômes floraux et notes très cacaotées.
  • Caraïbes, 66%: Doux et équilibré.
  • Venezuela, 72%: Notes boisées de noix grillées et amertume subtile.

Du coup, j'ai osé approfondir ma recherche et me plonger la tronche dans une palette de...

Dulcey Sésame Grillé, Chocolat Blond 32%

Roh là là.

C'est beurré d'un bon gros gout d'halawa, d'un long caramel qui dit les vraies affaires, puis le charme animal du sésame se pointe le nez avec une touche de torréfaction d'une longueur inouïe.

C'est celui à gauche, tu vois?

Il est vital de pointer du doigt en parfait effroi l'ÉNORMITÉ de ces graines de cacao! Bon sang. Jamais vu ça.

Mes fous de coeur

Sachez que je love la guimauve. Artisanale, c'est cent fois mieux. Coupée en cubes et aromatisée, ça bat des records. À la caisse, y'avait ça, à la framboise et à la cardamome. Superpuissante, voir énergisante, la cardamome m'a réarrangé le visage d'un coup sec. Une violente révolution de bonheur, suivie d'un cri de framboise, un fruité lascif et éclaté qui m'a bouclé le ruban. 

C'est une expérience. Tous devraient y passer. Je vous le dis.

Enfin, je ne saurais conclure sans mentionner le fameux petit gâteau Coco Crack (Grand Cru Venezuela) que nous partageâmes à deux, et qui fut ma foi fort satisfaisant. Imaginez un Milka Lil Scoops, mais pimpé à l'os. Pas dans sa densité telle quelle, puisque la mousse de lait est légère comme un nuage, infusée au grué de cacao, mais ce cumulus ne vient pas sans sa bourrasque de croustillant à la noisette, son averse de gelée choco-noir, et une bonne couche de brownie à la texture de pain d'épices. Bref, c'est un rêve tout ça. De la folie pure. Faites gaffe.

Pour les Pâqueux parmi vous, vous y trouverez des tas de créatures écaillées. 

Par exemple, les oeufs peints à la main sont faits d'une vraie de vraie coquille remplie de chocolat praliné. Comment ils font? Ah. C'est un autre secret caramilké. Il est aussi possible de se procurer un banc de sardines fourrées de petites perles. Sinon, une truite ou un maquereau (j'arrive jamais à distinguer), ou même un BEAU DRAGON.

D'ailleurs, ça vous dirait pas d'en gagner un?

Je dis ça comme ça, parce qu'en fait, on a un petit concours jusqu'à samedi matin le 4 avril. Vous pouvez participer ici sur notre page Fastrebouk, où sont inscrites toutes les règles et cetera.

Joyeuses chocolateries, bande de gourmands!

- David