Bière forte abricotée pour pas s'asticoter avec des bagatelles

Bière forte abricotée pour pas s'asticoter avec des bagatelles

Genèse
Dieu du Ciel
Triple à l'abricot 9%

Dans la vie, faut pas s'asticoter pour des prunes. C'est le secret de la longévité! Si on commence à s'en faire pour des bagatelles ou par la longueur de ses bretelles, on n'a pas fini de s'inquiéter. 

Le truc c'est de s'arrêter, de refuser de se faire du sang de cochon pour des fagots et de faire un pied de nez aux emmerdes. Ensuite, on s'accorde un plaisir dont on a vraiment envie. Psssssssit! 

C'est avec cette attitude débonnaire, que j'aborde cette triple à l'abricot, avec les emmerdes qui s'envolent lentement vers la lumière. Ça aide à y croire quand la bière est d'une telle luminescence, quand elle vous transperce avant même la première lampée. Les mains dans le gazon verdoyant, ça invite au bonheur. J'suis pas pressé, je cherche des trèfles à 3 feuilles et j'en trouve tout plein. C'est mon jour de chance.

Pas un seul infâme trèfle à 4 feuilles!

Après une belle récolte de trèfles trinitaires, me voilà prêt à entamer cette dégustation. D'entrée de jeu, on a des effluves boulangères de miche de pain, de levain acidulé et peut-être même d'ananas. En bouche les saveurs sont fidèles; d'abord un peu d'épices, du levain, puis une acidité fruité d'abricot et d'ananas. Ferme la marche une pointe d'amertume et une touche de poivre de la Jamaïque. Par son acidité marquée, cette triple se démarque franchement et ça donne vraiment envie de sourire. La bière est sèche, dangereusement sèche. 

En finale, on a des tannins qui pourraient nous faire croire, à tord, que la bière a été brièvement barriquée. C'est en effet le genre de bière qu'on aimerait voir un jour en fût de sauterne ou de sauvignon blanc. Mais en attendant, on l'apprécie tel quel. C'est une réelle joie. 

La Genèse est maintenant ma bière préférée de Dieu du Ciel. Elle vient de déclasser la Péché Mortel qui trônait au sommet de mon palmarès depuis tant d'années. C'est quand même pas rien!

Co-créateur de La Décapsule, ce méchant macaque est maniaque de grosses IPA américaines qu'il brasse d'ailleurs constamment dans son garage.