Gin St-Laurent

Gin St-Laurent

48$ / 750ml ::

"Immersion de frissons à même le fleuve."

Fièrement distillé à Rimouski avec des algues du Saint-Laurent, ce gin dégage des parfums qui déstabilisent au départ.

Des images maritimes se succèdent en fièvre: fosse abyssale, unités pascal, tout au ralenti dans les tunnels d'une cité dystopique engloutie. Être épris de cette douce maladie des caissons, à en halluciner des papillons qui côtoient les monstres marins dans les remous du tréfonds.

On succombe à la tentacule.

Le St-Laurent s’apprivoise doucement, en se donnant le temps de déceler ce qui domine. L’exercice est difficile, car les odeurs sont complexes, comme chez un marchands d’épices à 20,000 lieues sous marrakesh. On est loin d’un gin dominé par le genièvre.

Des effluves de cannelle et de fleur de muscade sont bien présentes. Ça rappellent la tarte à la citrouille surmontée de chantilly. 

En bouche on a de la pâte d’amande et du citron qui se mélangent à des saveurs boisées et musquées. Le genièvre est toujours discret, bien enveloppé par les parfums d’orient de ce gin voyageur. 

Composé essentiellement de baie de genièvre, coriandre, angélique, écorce de casse, réglisse, citron, orange amère, cubèbe et grains du paradis. 

On y ajoute aussi de l'algue laminaire, l'épinard du Big Daddy.

«Aussi appelée baudrier de Neptune, elle donne au Gin sa couleur verdâtre caractéristique et une douce finale fraîche et légèrement iodée.»

Y'a du bon petit lait sur les tablettes de l'épave. Capitaine Nemo peut desuite cesser de traire son beluga. Quant à Doris, ben c'est pas ça qui va l'aider à se retrouver.

À boire...

  • Autour du feu sur la grève
  • Sur le balcon par temps pluvieux avec quelques bons bouts de saucisson, disons un truc local de Scotstown au poivre ou parmesan
  • En digestif, avec un gâteau aux carottes parfumé au macis
  • PAS au cinoche devant le tout dernier Pixar, s'il vous plait

Co-créateur de La Décapsule, ce méchant macaque est maniaque de grosses IPA américaines qu'il brasse d'ailleurs constamment dans son garage.