Hopfenweisse, blanche allemande autralo-néo-zélandaise beauceronne

Hopfenweisse, blanche allemande autralo-néo-zélandaise beauceronne

par Alex Atman - 

Hopfen = houblon. Weisse = blanche.

On a affaire ici à une blanche allemande houblonnée à l'artillerie lourde avec du Galaxy et du Nelson Sauvin. Alors que le Galaxy, houblon australien, est reconnu pour ses arômes de pêche et de fruit de la passion, le Nelson Sauvin de Nouvelle-Zélande est souvent décrit comme donnant des saveurs de Sauvignon blanc. Mais un instant, c'est pas si simple. Il faut savoir que depuis quelques récoltes, le Nelson Sauvin s'éloigne parfois un peu de ses attributs d'origines. Parfois il s'avère plus herbacé et chamvré que sa description d'originale. 

Alors on va tester tout ça pour voir si c'est aussi bon que ça en a l'air. Surtout que chez Frampton Brasse, la céréale est mise de l'avant élégamment. Dans tous les styles brassées (allemand, anglais, belge et américain) on nous a habitué à des bières sans reproche. Alors étanchons notre soif un brin!

Le nez est assez traditionnel pour une blanche allemande. On a du pain frais, de la banane bien mûre, mais le girofle se fait discret. Des effluves vineuses et résineuse viennent enrobées le tout et activent les glandes salivaires à fond la caisse. 

En bouche la rondeur céréalière laisse place à une marmelade de houblons. Les arômes de mangues et d'ananas pétaradent comme une fanfare en foire. C'est foutrement bien fait. La finale sèche et résineuse nous donne juste le goût d'en boire une autre gorgée jusqu'à ce que le verre se vide. Donc on récapitule: 

Quand mon verre est plein je le vide et quand il est vide je me plains.

- Richard & Alex