L'interdite 60 Minutes, Brasseurs de Monde, 6%

Enfin, celui qui se faisait appeler le Métronome reprenait du service. Officiellement du moins, puisque pendant ces longues années d'interdit, il avait peaufiné son art en secret. Évidemment, il ne brassait pas des bières qui le réveillaient la nuit. Bien au contraire, il brassait un piètre liquide de contrebande pour les casinos clandestins et les bars de demi sous-sol. Cela rassasiait tout de même les clients peu avares à toutes heures de la nuit. Bien sûr, il devait faire des miracles avec les maigres provisions dont il disposait, mais en ce 17 février 1933, c'était différent; la prohibition était levée. Aujourd'hui, il s'amuserait. Il sortit sa montre à gousset et tous les sacs de houblon fraichement arrivés de l'Oregon. Il en mettrait à chaque minutes de l'ébullition...

L'Interdite est stupéfiante. Cette pale ale a un nez fabuleux: résineux, fruité (poire, pomme). Je dirais du Chinook et du Simcoe. En bouche, la bière est aussi aromatique que l'annonce ses effluves avec une légère touche caramélisée. Un délice. Une pale ale de choix en ces jours d'abondance. Al Capone n'avait qu'à bien se tenir. 

Santé!

Alex Atman