Le Temps d'une Pinte: Microbrasserie flabergastante de Trois-Rivières

Le Temps d'une Pinte: Microbrasserie flabergastante de Trois-Rivières

Lors d'un séjour à Trifluvières pour le festival Bio Malt Mauricie (voir l'album de belles faces), on s'est fait conseiller par des belles gens (barbus et pas barbu) d'aller faire notre tour chez Le Temps d'Une Pinte. Quelle top idée!

Voici pourquoi vous risquez de bien aimer l'endroit...

La Bouffe

Le Malakoff: Le truc le plus hallucinant de la journée.  Un bout de baguette avec du fromage FX Pichet de Ste-Anne-de-la-Pérade frit jusqu'à ce que démence s'en suive. Woah-za, mon ami. C'est du n'importe quoi tellement ça le fait.

La salade César décomposée: Rien de plate ici, mon pote. Les lardons sont fondants, les coeurs de laitue sont caramélisés, les croutons faits de pain maison. Manque pas ça!

La guédille de homard: Bien fait, satisfaisant à souhait, pis c'est pas garroché sur du POM. Encore une fois, tout est fait sur place. Sauf le homard. Lui il est pas fait sur place, le homard.

Les deep-fried risotto balls: Si t'as pas encore pris l'habitude de te faire du risotto une fois par semaine, c'est le bon moment pour commencer. Bon sang que c'est simple et bon sang que c'est bon.

Le tartare (de saumon oubedon de boeuf): FRAICHEUR! RIGUEUR! Difficile de pas s'en gaver directement à l'entonnoir. C'est la haute gamme ET la quantité. Quoi vouloir de plus?

Pour finir, on s'en est tiré avec six assiettes d'entrées, une facture super raisonnable et trois estomacs comblés.

Bien sûr, si vous préférez, y'a aussi des pièces de résistance classiques telles que la Bavette de Boeuf avec yam, le Contre-Filet au chimichurri, le Flétan avec betteraves et autres grosses gâteries. Mais nous, on aime bien la variété d'un menu de grignotines. 

La Bière

Ouais... Donc, à propos de la bière...

C'est un peu gênant, mais on a tellement été flabergasté par la bouffe qu'on a peut être ou peut être pas oublié de prendre la bière en photo. Reste qu'elle était très jolie, certes, et que la serveuse - qui a gentiment toléré nos pitreries - nous a super bien conseillé.

Avec une douzaine de bières à l'ardoise, dont trois de la maison, ça nous a donné le goût de s'en envoyer quelques unes derrière la cravate. Histoire de dire qu'on était là, tsé!

On a donc goûté à la Vice sans fin: Une Dusseldorf Alt. C'était noisetté sur des notes terreuses de thé noir. Parfait.


Puis on a beaucoup aimé l'Égoïne: une IPA néo-zélandaise vraiment fruitée, parfumée. Un corps un peu gâteau des anges, crème chantilly et sauvignon blanc sur une finale bien amère. Ça change des IPA américaines.

L'Ambiance

La terrasse est grandiose, zen.

L'intérieur est cozy, vivant.

Le bar est hallucinant, d'un look industriel inégalé avec des chaines qui pendouillent et du cuivre un peu partout. Les 'tap-handles' sont sans doute les plus originales du pays. C'est que des outils: Marteau, monkeywrench, outils, et autres outils. (On s'y connait en outils.)

Bref

Le Temps d'Une Pinte est un bistro super classe avec de la bouffe supérieure. C'est une coop de travail de brasseurs, mais aussi de torréfacteurs, et la réputation de leur brûlerie à café les précède. On y retrouve du bon grain, ainsi que des bières des voisins (À La Fût, L'Hermite, Trou du diable).

Prières de ne pas manquer cet impressionnant commerce local, situé au beau milieu du centre ville Trifluvien, un spot en pleine pullulativité!

Et vous, quelle est votre snack de brouepub de prédilection? D'autres endroits à nous recommander?

- David & Alex