5 semaines de recul et de réflexion sur ma bouleversante visite des brasseries artisanales de Rosemont

5 semaines de recul et de réflexion sur ma bouleversante visite des brasseries artisanales de Rosemont

Ça fait plus de singe (5) semaines qu’on a dit qu'on publierait l’article mardi. Le mardi en question est bien loin derrière, mais un mardi c'est un mardi, et c'est ce mardi-ci que nous replongeons dans cette fort agréable journée.

Profitant d’une opportunité offerte par Katia et d’un beau-frère ayant ses obligations, je m'y suis faufilée comme un alligator entre des paniers d'osier. J'allais vivre l’expérience aux côtés de quelques journalistes, blogueurs bières, et trois mégafans de la microbrasserie Kruhnen.

J’avais SUPER hâte de continuer d'être excitée de même.

Concrètement, de quoi on parle?

D’une visite de 3 micros de Rosemont, ou officiellement: 
La Visite des brasseries artisanales de Montréal

Le tour comprend 7 dégustations (6 bières + 1 boisson du genre kombucha ou thé houblonné), quelques accords gourmands, le trajet en taxi, une exploration des installations et beaucoup de fun et de plaisir et d'amusement. Même un peu de récréation. 

En vrai, ça coûte 59$ et pour les horaires, t'as qu'à filer sur le site web.

    Comment ça s’passe, grossièrement? (ce boutte écrit par David)

    Stop #1 - l'Isle de Garde

    On se présente. Notre guide Karine nous en apprend sur l'endroit, sur le circuit, sur la vie.

    On déguste en sympathisant naturellement avec les voisins de table.

    Kellerbier à 4.6%

    D'or comme l'heure avant le coucher du soleil, voici une top pilsner brassée par l'Isle de Garde. Elle sent le miel, la paille, puis ça goûte le thé glacé à la pêche blanche et la mie de baguette. Difficile de s'en départir.

    Koduolu à 7.5%

    Cette bière ancestrale est une collaboration des Coureurs des Boire avec Oshlag. Opaque comme un jus d'ananas, elle sent le vétiver bourbon, le genévrier, la racine, la serre, le jardin botanique, mais pas l'insectarium. Elle est dotée d'une ravissante acidité, une touche d'amande et la fraîcheur du céleri rave.

    Une heure plus tard, l’on file en taxi tout organisé et déjà payé vers le Brouhaha.

    Comme dirait la pub d'Air Transat accrochée en mohawk sur le toit de la bagnole:
    "Ça sent les vacances!" 

    Étape #2 - Brouhaha

    Ce coup là, c'est une classique et une petite nouvelle assez ahurissante.

    Arrakis à 4.8%

    Une saison au poivre des dunes, nommée ainsi d'après la planète iconique de Dune! Tu piges? En bouche, pour les habitués, c'est comme la Saison Voatsiperyfery au poivre de Madagascar, mais en plustre spatiale. Nous confirmons qu'elle est pintable à fond les ballons.

    Double de Bonsecours à 8%

    Superbe bière à l'érable qui va assurément faire frémir ta sève. Son sucre est bien dosé, et selon les rumeurs, elle aurait fait de la barrique.

    Le snack, c'est une mini poutiflette. Pour t'expliquer rapidos, c'est probablement la meilleure variante de poutine sur le globe. Imagine un hybride avec la tartiflette (oignons caramélisés, lardons, fromage Pied-de-Vent, petits frissons). Imagine-le, juste.

    On trinque et on enclenche un trajet de 3 minutes à pied et on est à la destination finale.

    Étape #3 - MaBrasserie

    Non la moindre... on y boit un des légendaires kombuchas en fût, et on enfile un sarrau.

    Karine nous montre la salle de brassage, puis on revient sagement à nos places pour les deux dernières bières.

    Coup de Soleil à 4.5%

    Bière blanche un peu surette, aux canneberges et aux framboises, version spéciale en cask avec bleuets. Le tube de l'été, quoi.

    Manitou café à 1000%

    KAPLOW! *Dessert* ta ceinture.

    MaBrasserie a quand même une méchante capacité de 44 fûts, et y'a au moins 2 produits sans alcool en tout temps. Puisque c'est un permis de salon de dégustation, les enfants y sont les bienvenus, et ils en profitent pour dessiner par terre avec des craies. 

    Ce sont 3h qui sont passées à la vitesse d'une couple d'éclairs bien graissés.

    Nous avons fini notre journée archirelax à trainasser au bar avec des gens bien chouettes. Les derniers rayons filtraient à travers la verrière. Alors que la salle se remplissait pour le 5 à 7, on a quitté le plateau l’esprit en fête, mais pas avant de bifurquer par la boutique. Coup de Soleil pour emporter!

    Pourquoi c’est hot comme un chien chaud, cette affaire là? 🌭

    LES CRÉATEURS: Parce que c'est tout un processus de conception et que les deux gars qui ont monté ce projet (depuis 5-6 ans) sont top.

    LES GUIDES: Parce que notre guide Karine mérite le détour et qu'on ne doute pas que les autres guides partenaires sont tout aussi brillants, passionnés, agréables.

    LE CARNET: On nous fournit un petit livret magique avec de l'espace pour les notes, des adresses incontournables, des accords mets et bières, un peu de stock sur la fabrication de la bière et des indices pour apprendre à déguster. Tu en fais ce que tu veux. Personnellement, j’ai gribouillé dedans, j’ai renversé des trucs dessus, faque pour faire l’article, il a fallu décoller les pages une à une. David, lui, je me souviens vaguement qu’il me l’a donné en milieu de parcours. Actuellement, il doit être recyclé sous forme de boite à chaussures, vendue sur la Rive-Sud.

    Est-ce que c’est fait pour toi?

    Toi, t’es qui d’abord? Dis-nous tout, petit macaque…

    • Si t'es un régulier des 3 brasseries: Fais comme d'hab ou viens dire bonjour

    • Si tu t’y connais pas pire: Amène une connaissance à impressionner, mais ne sois pas relou en tentant de surparler le guide

    • Si tu viens du Saguenay (ou de toute autre région non-limitrophe à Montréal): Ça boum

    • Si tu es un néophyte pur et ouvert d’esprit: T'en auras plein les quenoeils le palais la panse les narines le cerveau pis je parie que dans un an t'es inscrit sur Nanobrasseur

    • Si tu cherches un concept de rencard original: #Aqtuc! Faut pas avoir peur de te faire voler ta doucereuse moitié par les magnifiques personnes qui travaillent tout au long du chemin, mais lorsque vous sortirez de là pompettes et le rire aux larmes, vous aurez toutes les excuses du monde pour partager un dernier verre, un fish & chips ou une crème molle

    • Si tu te maries: Tu pourras privatiser le tour pour un enterrement de vie de quelqu'un qui préservera les ongles fraîchement manucurés du conjoint inquiet

    • Si tu as des amis français en visite: Embarque-les dans cette aventure, même s'ils seront pénibles sur les "ouais c'est pas mal" et les "ça en France? 2 euros quoi!" parce qu'après tout, ils ont une réputation à protéger tant bien que mal et que tu peux toujours les inscrire et te désister sous prétexte que t'as le scorbut

    Pour l’expérience, la prise en charge, la variété, les informations reçues, ça s’avère que "C’est un bon investissement", comme dirait Djibi, mon ami imaginaire à la voix squeeky.

    Et toi, as-tu déjà essayé des circuits similaires?

    Avec qui testerais-tu celui-ci?!

    À bientôt, les galopins!

    Complice à La Décapsule, cette gourmande française est fan de bière bien maltée et capote sur les fromages du Québec.