L'os à moelle de la Vache Cornue: veau Highland du Québec :: Bouffer Local

par David Atman - 

Vous connaissez ce méga-buffle avec les belles cornes et les cheveux dans les yeux? C'est lui. 

À la ferme La Vache Cornue, l'animal est en liberté toute sa vie, à brouter paisiblement dans de verdoyantes clairières. 

Un bon veau comme ça, c'est pour ceux qui savent, ceux qui veulent du haut calibre sans pour autant payer plus.

Parce que cher ami. T'es de la royauté.

Tu savais pas ça? Moi non plus, vois-tu. C'est en me tapant un tel steak de roi que m'est venu l'épiphanie de mon sang bleu. Forcément, je suis quelque part un prince du vendredi soir.

En tout cas, j'en avais l'allure par dessus ma coupe crue, à régner sur mon grill, une poivrière comme conseillère. 

Vous savez, ce moment magique où l'on croit saisir un steak, mais c'est le steak qui nous saisit. 

Cette tendresse absolue, comme celle du boeuf vieillie 40 jours, mais couronnée d'une fraicheur d'herbes du potager, de coriandre et de persil, puis d'un bon gout de pré.

Et tout ça, c'est sans contribution condimentale de ma part. C'est le steak quasi-nu, à peine bobetté du poivré fumé Smoke (fait à Montréal).

L'accord bière

Avec cette belle pièce, je suggère fortement une bière bien faite, bien tranquille, qu'est la Sieur de Léry de la ferme brassicole Frampton Brasse. À 5%, cette pils est d'une qualité céréalière croquante, bien sucrée de pain d'épice et de pollen de trèfle avec une pincette de houblon noble.

L'os à moelle

...ou la chose la plus exaltante que j'ai slurpé dans ma vie.

Sincèrement, y'a rien. Rien de rien comme cette saveur d'os à moelle de boeuf Highland du Québec. Bon sang, je vous dis pas.

Enfin si, je vous dis. Mais je vous avoue que j'ai du mal à décrire l'intensité de la chose. Pourquoi ne pas commencer par une séquence de micro-expressions qui sauront trahir ma réaction subite. Vous verrez que ça se passe dans la tension de ma mâchoire imposante et la contraction de mon pif de vainqueur.

Voilà donc que quoi j'avais l'air lors de l'assaut d'une crampe de plaisir, directement provoquée par la bouchée suivante.

Dans toutes mes os-à-moelleries, j'ai jamais autant apprécié le fondant grillé, beurré et bouillon d'un os à moelle. Plus jamais je ne popoterai d'osso bucco porcin. Le boeuf Highland a volé mon coeur de tibia.

C'est si riche, mais pas sauvage. C'est dévergondé, sans être abusif. Avec deux moitiés coupées dans leur long, je fus repu pour la journée.

Le facteur ultime ici, c'est le prix. Deux morceaux (comme ceux ci) vous reviennent à 3$ et des poussières. C'est absurde, mais je m'en plaindrai certainement pas.

Je vous laisse quelques instant avec cette galerie salivaire. Attachez bien vos glandes, chers affamés. On prévoit une averse de gros sel.

Perso, on a opté pour 20 min au barbek, tout simplement. C'est en l'ôtant du feu que sa longévité dans l'assiette devient drôlement moindre. 

Preuve que rien ne se perd.

La ferme La Vache Cornue, c'est donc ces belles gences: Annie Gromko, Frank Chouinard, et je vais complètement deviner... Monsieur Picot-Torse?

Allez donc les visiter sur place à Saint-Jean-sur-Richelieu, et sur Facebook.

https://www.facebook.com/lavachecornue

Histoire de mangez mieux, ou simplement d'avoir l'air malin devant les copains copines.

- David