Nelson Sauvin, Brassin Limité, La Barberie, 6,5%

À vrai dire, les derniers tigidous qu'on avait ressenti pour un produit de la Barberie étaient assez lointains. Quand on a eu vent d'un peu de renouveau avec leurs Brassins Limités, on espérait pour le mieux.

Le mieux, le voici.

Cette bière, nous l'avons tous deux aimée. Vraiment aimée. Ce fut un plaisir total d'enfin rencontrer cet intriguant Nelson Sauvin de la Nouvelle-Zélande.

S'il est sympa? Laissez-nous vous le décrire, sans non-sens.

Son nez est hyper herbacé. On a rarement vu ça dans une bière québécoise. On oscille entre le chanvre et la laitue frisée. On y voit des ressemblences avec la Big Swell IPA, une bière Hawaiienne de Maui Brewing dont Alex est grand fan. C'est craquant, c'est bon. Ça donne le gout de discuter de tout et de rien pendant des heures, le nez fourré dans sa tulipe.

En bouche, c'est de la cerise de terre, de la pêche et des fleurs à fond dans le tapis. Bah, maintenant si c'est du lys ou du pivoine, on n'est quand même pas horticulteurs...

La finale, c'est pas que de la résine. 

C'est içi que le Sauvignon sort. C'est du vin blanc bien frais plein la tronche, et y'a pas à dire: On est pas déçu par cette rencontre!

Santé!

David & Alex (qui s'en prendraient bien une autre là, là)