Sofie et Mathilda passent à table... Qui qui reste?

Nous avons eu la chance d'assister à la soirée de lancement de la Sofie et de la Mathilda qui viennent de faire une entrée remarquée dans les IGA du Québec. Il faut dire que la brasserie Goose Island de Chicago a une réputation enviable dans le milieu brassicole.  

Nous étions donc reçu à la Guilde Culinaire par la sommelière bière Suzanne Wolcott et le chef Jonathan Garnier, maître des lieux. Ce dernier nous a accueilli en toute simplicité. Après quelques mises en bouche délicieuses, il nous a fait monter à l'étage pour un cours accéléré du maniement du couteau avant de nous inviter à mettre la main à la pâte de raviolis.

Notre amie Joyce a rapidement établit une chaîne de montage de raviolis, alors que Pierre-Luc faisait la tronche parce que ses raviolis raviollaient dans tous les sens. On en a profité pour en mettre partout nous aussi et déconner un peu, mais le chef a vite fait de nous ramener sur le droit chemin. Enfin Presque... 

Bref, on a fini par faire des raviolis en forme de raviolis. Puis nous sommes passé aux choses sérieuses: à table. Alors vous vous demandez si les accords étaient réussis? Oh que oui!

Mathilda et ses raviolis :

Les raviolis fourrés de carbonade Flamande et arrosés de jus de viande à la bière ont su mettre divinement en valeur les esters épicés et le côté funky des levures sauvages de la Mathilda. 

Sofie et son endive:

Pour le plat de résistance, on a eu droit à un accord tout en contraste. La côte de porc laqué à la Sofie faisait ressortir le poivre blanc de la bière, les chips salés de racines sa finesse fruitée et l'endive caramélisée son amertume. Quel trio dynamique celui-là!

Pour le dessert, le chef nous réservait une autre belle surprise. Prenez un grand respire et ne regardez plus en arrière: 1, 2, 3 et c'est parti:

  • Gâteau au fromage et aux poires, coulis de caramel à la fleur de sel et à la bière Mathilda avec son sorbet et sa boule dorée au chocolat craquée par sa cuillère en inox et de son oie en cacao.
  • Ah, puis une pipette.

Un pur délice, surtout avec un cocktail jazzé à la Mathilda.

En espérant que nous osions mettre plus souvent la bière en vedette, tant sur nos tables que dans nos plats.

- Alex et David


BONUS de belles fastres!