3 choses indiscrètes à faire autour du feu avec une touche de Sortilège

3 choses indiscrètes à faire autour du feu avec une touche de Sortilège

par David Atman -

Dans la vie, y'a des choses non-négociables. Se trainer une bouteille de Sortilège en excursion forestière est l'une d'elles.

Cette liqueur a sa place entre l'arbre est l'écosse en tant qu'assemblage de sirop d'érable et de whisky (canadien). De son 30%, le Sortilège est doux comme un jeune hérisson qui se shampooine à l'huile d'argan. Certains y verraient - les yeux fermés - un Cointreau épicé à l'accent québécois. Comme dirait ta tante, "ça se boit comme du p'tit lait."

Ta tante a raison.

Nous ne nous cachons pas que, très bientôt, nous serons tous réunis au crépuscule autour d'un feu.

Pas par nécessité d'une quelconque apocalypse subite, mais bien par plaisir. Dès que l'automne nous tombe sur le museau, on allume le foyer pour éloigner de nos esprits les meutes de loups figuratives, et on rapproche l'humain de son humanité. On se fait des aveux, on s'invente des histoires en célébrant un passé glorieux et en projetant un futur encore mieux.

Il est dit que plonger son regard dans la flamme réduit considérablement la pression sanguine. Ça nous relaxe la tronche. Ça nous rend même plus aptes aux échanges sociaux. Car plus sacré que le partage d'une lumière est le partage d'une coupe commune. 

Ce coup-ci, nous la remplissons de Sortilège, mais pas seulement pour boire. Nous grignotons aussi, parce qu'en camping y'a quoi d'autre à faire? Balader? Sportiver? Je ne crois pas. En prend le vélo pour trouver les bécosses. Chez les Atman, on en profite pour s'écraser comme de royaux épicuriens. 

Voici donc quelques idées irrésistibles...


#1 - des guimauves trempées

guimauve grillée

Vous avez vous aussi envie d'une guimauve en forme de tente? On peut pas vraiment vous aider pour ça, c'était un total coup du hasard, mais peu importe la forme que votre moche-molo prendra, vous l'aimerez comme s'il était votre seul ami.

C'est d'ailleurs une chouette copine à nous qui nous a suggéré cette recette fastoche. Suivez bien les instructions et en un rien de temps, vous brandirez une gâterie dégoulinante qui saura réchauffer même le plus tiède des citadins.

Étape #2: tremper sa guimauve dans le Sortilège

Étape #1: remplir sa petite cantine de Sortilège

Étape #3: égoutter sa guimauve d'un coup de poignet bien guerrier

Aussi sirupeux que le sirop, le Sortilège adhère parfaitement à l'épiderme vanillée de votre botte de foin bonbon.

Étape #3: griller sa guimauve

C'est ici que la magie se passe. Lorsque la flamme entre en contact avec l'alcool, la chaleur fige une magnifique croute extérieure et laisse l'intérieur bien fondu.

À présent, vous savez pertinemment que se rôtir la guimauve est un art qui requiert son lot de patience. Vous reconnaitrez les vrais par un accès direct aux braises d'un feu déjà grisonnant. Ce territoire à la base du foyer est chaud sans être ardent, torride sans embrasement. Il caramélise sans menacer d'un débit de flammèches, de peur que votre bâton se découvre un talent de flambeau.

Voici quelques exemples:

Ça c'est non.

Ça c'est oui.

Ça c'est non.

Ça c'est oui.

Étape 3: retremper sa guimauve dans le Sortilège

Pour les plustres fous d'entre nous, c'est une technique avancée qui obtient de multiples résultats, dont:

  • Prévenir les palais calcinés
  • Solidifier la coquille du chamallow
  • Être meilleur

C'est simple.

"Plouf" - "menoum" - puis répétez.


#2 - des bananes flambées

Bon, on s'éternisera pas sur cette recette. C'est un jeu d'enfant qu'on devrait tout de même pas laisser faire aux enfants.

Pour les adultes avertis!

  1. Il suffit de faire revenir les bananes nues dans le beurre jusqu'à ce qu'elle soient dorées
  2. D'y ajouter un fond de Sortilège
  3. Quand il vous donne le signal (par d'enthousiastes bubulles), retirer du feu et y échapper une allumette.

Ça fait certes un grand "vouf" et faut faire gaffe à ses sourcils, mais le délice en vaut le supplice.


#3 - un semi scotch

Parce que nous quand on file en nature, on se traine toujours une fiole de super alcool, du genre un BenRiach 15 ans d'âge. Les puristes crieront au sacrilège mais nous crions au Sortilège.

What happens sur les Iles de Boucherville stays sur les Iles de Boucherville, tsé.

Et puis, à peine quelques gouttes, c'est bien suffisant. La tourbe fumée et la puissante dose d'iode du whisky Speyside en font un candidat idéal pour équilibrer le sucre d'érable.

Quelques gorgées sur une buche tirée, et vous verrez que la contemplation d'une vie sauvage s'avère soudainement infuse, voir innée.


Auriez-vous donc quelques autres judicieuses utilisations pour cette boisson québécoise?

Parlons-en. On est là pour ça.

- David