Alex Atman

Siebenbürgen Weißkirch (SW), Microbrasserie Kruhnen, 5,5%

Alex Atman
Siebenbürgen Weißkirch (SW), Microbrasserie Kruhnen, 5,5%

Siebenbürgen Weißkirch (WS)
Kruhnen, Blainville
Blanche belge à 5.5%

La toute dernière née de la microbrasserie Kruhnen, une blanche d'inspiration belge, porte le nom du village de Weisskirsh (Église blanche). Cette église fortifiée, inscrite au patrimoine de l'UNESCO, n'est située qu'à 7km du village des grands-parents d'Ovi Bercan, brasseur et proprio chez Kruhnen.

Inspirant tout de même!

Dès la première gorgée, on comprend qu'elle arrive à point pour l'été. Elle est d'une fraîcheur désarmante. Le blé et la coriandre craquent sous la dent. L'épice secrète reste discrète et apporte une belle profondeur. Une blanche désaltérante qui saura plaire, même à ceux qui redoutent le caractère de certaines levures belges.

Cette bière est dédiée à Traian, cousin d'Ovi Bercan, décédé subitement à 21 ans. J'ai composé ce court récit qui lui est aussi dédié: 

Le jeune garçon avait enfourché prestement sa bicyclette de peur de ne changer d'idée. Il savait pertinemment qu'il était formellement interdit de s'éloigner ainsi du village, mais aujourd'hui, il transgresserait les règles. Il pédalait maintenant à fond de train pour rattraper Traian, le cousin rebel, qui filait à vive allure sur la route de gravier, son pneu arrière soulevant la poussière à chacun des virages serrés. Ils roulèrent ainsi sur une bonne distance, puis soudainement, Traian stoppa sa monture dans un nuage de gravillons. Le garçon à l'arrière perdit pied et l'évita de justesse, faisant basculer son vélo sur le bas côté, mais lorsqu'il se releva, il comprit. Traian scrutait l'horizon,  immobile. Muet d'admiration, il pointa le haut de la colline. Il l'aperçu à son tour, perché sur la colline. L'Église blanche trônait comme une force du passé, ses murs de chaume étincelants à cette heure du jour, son toit de tuiles brunes chapeautant ses murailles comme un casque de fer. Les deux garçons souriaient bêtement. En cet instant magique, ils étaient les hommes les plus heureux de toute la Transylvanie. 

Co-créateur de La Décapsule, ce méchant macaque est maniaque de grosses IPA américaines qu'il brasse d'ailleurs constamment dans son garage.