Smash Citra, bière qui fait revivre ces bons moments passés à talocher son enemi juré du haut de ses 164 pieds

Smash Citra, bière qui fait revivre ces bons moments passés à talocher son enemi juré du haut de ses 164 pieds

Smash Citra
Le Trou du Diable
SMASH ale à 6.5%

Miamosaurus rex!

L'info

D'habitude, une SMASH, c'est pas casse tête.

Si tu demandes l'origine du nom, sache que c'est un acronyme.

S.M.A.S.H. = Single Malt And Single Hop

C'est pas sorcier! C'est une bière pour laquelle ont utilise un malt unique, et dans laquelle on ajoute un seul houblon. Pas un seul cône, là. Une seule sorte.

Ça permet surtout de découvrir ces ingrédients en toute humilité, dans toute leur splendeur. Aucune distraction. Juste le malt. Juste le houblon. Pis on s'arrange pour que la levure se fasse discrète.

L'anecdote

Dans les tout débuts du groupe Nanobrasseur, alors qu'on était encore que quelques douzaines de membres, on avait organisé un événement avec une belle gang de brasseurs maison. On devait chacun brasser la même recette de SMASH, mais avec un houblon différent. Tous rassemblés à la baraque Atman, on a ensuite goûté chaque brassin en tentant de deviner la variété.

Pas facile, pas facile! Y'a que Pascal Roy, légendaire gaillard, qui en avait deviné une bonne partie. Le reste des pauvres bougres que nous sommes, avions un gros score maximal de 3/12.

N'empêche que cette soirée là, on a appris qu'il fallait pas trop se fier aux descriptions encyclopédiques des variétés de houblons. Fallait goûter pis s'en faire une tête.

La décapsule

Cette SMASH du Trou du Diable est bourrée de houblon Citra, qui est un chouchou de beaucoup. Spectaculaire chose parfois dite confiturée, surtout dite tropicale. 

Moi je le sens bien en tout cas. La saveur s'est logée entre mes ouïes, et elle y restera une bonne heure. Autre façon de vous avouer qu'elle m'est montée au cerveau, cette bière. En un flash, en un smash!

En bouche, un peu d'herbe fraîche, mais beaucoup de chair de melon, d'abricot, et d'une touche chaude de Grand Marnier. Le malt lui, il s'exprime en mie de croissant. De toute beauté, surtout d'être témoin de ces particule en suspension, poussière dans l'aftershock de la douce baffe d'un kaiju un peu bourré.

Laissez pas l'étiquette vous berner. C'est l'harmonie dans cette bouteille. Aucun conflit entre l'abricot confit, la fleur d'oranger, la confiserie du malt Golden Promise, et la chaleur du 6.5%.

L'accord

Cette bière, on s'en recommanderait de nouveau autant qu'on la recommanderait avec une confiture d'oignon. 

Ça, puis une partie rapidos de SMASH UP, jeu où la bastongue entre dinosaures, aliens, robots, zombies, pirates et ninja va bon train.

Co-créature de La Décapsule, ce malin macaque est fou de petites bitters anglaises qui se trinquent à la pinte.