Vin d'orge américain; le Castor sort l'artillerie lourde :: Boire Local

Vin d'orge américain; le Castor sort l'artillerie lourde :: Boire Local

par Alex Atman - 

D'abord on va se dire les vrais affaires. Un vin d'orge, c'est une bière forte dans laquelle y'a beaucoup d'orge. Logique non?

Les vins d'orge anglais sont généralement moins fort avec un bon équilibre malt-houblon, alors que les américains sont houblonnés lourdement. À la limite, on pourrait les décrire comme des triple IPA ambrées.

L'autre affaire qu'il faut dire, c'est que ça se boit à 10-12°C. Il faut donc sortir la bière du frigo une petite demie-heure pour rendre justice au produit et comprendre toute sa complexité.

La version du Castor nous offre au nez des notes de pêches et de caramel qui s'assemblent élégamment avec des arômes herbeuses, qui lorsque la bière se réchauffe se transforment en conifère.

La rondeur des malts et du seigle caramélisés se présentent en multi-couches; caramel au beurre, caramel foncé, caramel brulé. Il y a aussi des saveurs biscuitées qui rappellent les carrés au date de maman.

À température pièce, on perçoit même des notes iodés et des arômes de rye. Ce qui nous fait dire que ça serait vraiment génial d'avoir une version vieillie en fût de rye prochainement. Je dis ça de même, mais je trouve l'idée alléchante.

Contrairement à plusieurs exemples du style qui sont liquoreuses, celle-ci, bien qu'alcoolisée, n'est pas lourde. La finale de marmelade d'agrumes et de conifères rend la bière aussi facile à boire que d'avaler un naan avec un poulet au beurre.

Un naan, pas un nain là!

À bien y penser ça serait pas méchant avec de la bouffe indienne. Je dis ça de même.

Comme l'aspect amer est costaud, ça nous fait aussi dire que c'est le genre de bouteille qu'il faudrait acheter en lot de 6 pour en oublier quelques unes à la cave et voir l'évolution d'une telle bête. Ça serait bête de passer à côté.

À boire...

  • Autour d'un feu de camps en chantant des chansons, mais pas grivoise là!

Heille wow.

- Alex