Phenix: vin rouge fulgurant du vignoble Rivière du Chêne // Boire Local

Phenix
Vignoble Rivière du Chêne
Vin rouge québécois 12.5%

Trouvé en SAQ à 22$.

Comme son homologue de l'antiquité, il est "caractérisé par son pouvoir de renaître  après s'être consommé sous l'effet de sa propre chaleur. (Wikipédia)

Z'avons ici un vin québécois qui renait en tant qu'autre chose.

Ayant survécu 18 mois d'élevage en fut de chêne, il est plus costaud que ces confrères locaux. C'est à s'en souffler les bajoues, toujours onctueux comme le lait d'une vigne maternelle, bien de chez nous. Je fais référence à sa grande portion de Maréchal Foch, puis ses doses de Frontenac, de Baco Noir, de Ste-Croix et de Khulman.

Le Phénix est un vin riche et mature, son visage sculpté avec intention. Au nez, sans blague, ce sont de douces effluves de feu de bois, de feu de joie, de cassis aussi. En bouche, c'est de la turbo-noisette tout juste craquée. Un bouquet de nougat et du praliné à foison. On termine avec une infime acidité, la fraicheur bien dosée d'une olive de Nice.

Quel brillant exploit!

À gober avec un plateau de tomates séchées au soleil, étalées sur de fines rondelles de chèvre cendré au four, toppés d'une touche de tapenade.
Ça le fait.
Aux chandelles.
Histoire de raviver le tison en brasier, tsé?

Filez donc à la SAQ, oubedon directos à St-Eustache pour vous en procurer une caisse.

Co-créature de La Décapsule, ce malin macaque est fou de petites bitters anglaises qui se trinquent à la pinte.